mardi 1 octobre 2013

Les magazines féminins

Bonjour,

Il est tant d'en parler. Les filles, on se fou de votre gueule et c'est tout un art! Parlons des magazines féminins.




L'art de vous prendre pour un pigeon

Jouer sur la psychologie, c'est pas bien ! Voilà donc comment procède un magazine féminin. Où comment vous prendre pour une abrutie.

Ouvrez un magazine. Vous y trouverez des publicités, régime, cuisine, beauté et page sexo. C'est ça être une femme ? Etre qu'une simple chose qui ne pense pas et qui consomme ?

Car notre société représente bien la CONSOMMATION !! A croire que rien n'évolue. Retournez 50 ans en arrière... les femmes étaient dépendantes. Les magazines essayaient de représenter la femme stupide, la femme belle, la femme parfaite. 

Revenons à notre génération. Qu'à t il changer ? L’indépendance. Outres le fait que la femme a évolué dans le système du travail, notre société ne montre pas réellement ce changement. 

La recherche de la perfection est un problème, certes. Mais lire un amas de conneries, ça ce n'est pas possible! Vous croyez qu'en vous plâtrant le teint et en ne mangeant plus rien, vous serez belle ? Pensez vous qu'acheter des tonnes de produits vous rendra plus attirante ? Non.

L'effet mouton

Parce que cette femme à acheter un produit ultra chimique et qu'elle parait 1 ans de mois ne vous ferras pas rajeunir. Acceptez votre peau, votre corps, votre âge. AUCUN produit ne vous ferra rajeunir et AUCUN maigrir !

Croyez vous que manger macdo tous les jours vous aidera a perdre votre poids si vous faite une diète d'une semaine et remangez comme un cochon juste après ? NON.

Les magazines féminin connaissent la fragilité de chacune et vous propose des produits inutiles.  Vous allez acheter un produit, vous agresser la peau et en acheter un autre en espérant rattraper les dommages... 

Acheter un produit car vous l'avez vue dans un magazine féminin, c'est ça l'effet mouton. Il est beau, a un jolie packaging mais sa compo est une CATASTROPHE !!! Des personnes sont payer pour vous faire acheter. Vous le savez...

Regardez autour de vous, dans quel monde vivons- nous ? CONSOMMATION.

Arrêtez d'être un MOU-GEON (mi mouton, mi pigeon).

Biobeauty.

6 commentaires:

  1. Oooooooh mais c'est mignon un mougeon. :(
    Haha ! Super article ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma belle ! Oui une nouvelle expression ^^

      Supprimer
  2. C'est un article un peu rageur sans grande argumentation, un coup de gueule quoi, mais au final ce n'est qu'une opinion. Les magazines féminins poussent à la consommation parce qu'ils présentent des nouveautés. Si on est maline, pas besoin de tout racheter à chaque fois (mode, makeup, etc). C'est aussi intéressant quand il y a de bons dossiers de fond sur les femmes d'aujourd'hui, des témoignages, des choses pour nous faire rire (parce qu'à quoi bon, si on ne rit pas ?), et même des petites astuces do it yourself, avec des bons plans récup aussi. Je lis BIBA parce que ça me détend, de lire des choses frivoles, et le plus important c'est que j'en suis consciente. D'ailleurs, tu n'as pas besoin de nous interpeller avec de grandes exclamatives : moi ça me rend plus mal à l'aise qu'autre chose. Je lis aussi Biomood parce que c'est un magazine indépendant très engagé dans le bio, le naturel, la vie écolo. En réalité, tu ne fais pas un article contre les magazines féminins, tu fais un article contre la consommation. Entre autres, la consommation de cosmétiques de mauvaise qualité. Mais il y a là aussi un soucis avec le mot consommation : il ne veut pas dire "mal" consommation. En achetant du bio, du renouvelable, on consomme aussi. Mieux. Mais on consomme. Enfin, et je finirai là, mettre les mots en gras et en majuscules, surtout si ce sont des choses comme "amas de conneries", ça n'aide pas l'argumentation, voire ça la rend encore plus mauvaise. Je suis désolée si ce commentaire n'est pas très positif, mais j'espère qu'il aidera le débat.

    RépondreSupprimer
  3. coucou, il est vrai que les magazines sont parfois trop orientés vers la consommation, mais.. Je pense que tu confonds publicités et magazines. Il y en a des très cons... Mais il y en a des sympa, avec des articles qui ne traitent absolument pas de régime, d'achats ou de perfection. Au contraire, ils nous conseillent souvent d'être nous-même, de s'assumer, de ne pas faire des régimes à la con, ils abordent des sujets actuels... En tout cas dans ceux que je lis.
    Je pense qu'il y a de tout dans la presse. Pour les pubs qui s'y glissent, ça c'est notre société qui le veux. Faut bien qu'ils jouent le jeu.
    Bon après s'ils pouvaient se pencher plus vers des produits bio et naturels dans leurs conseils de produits fard, ce serait mieux :/ mais je commence à voir des cosmétiques bio dans les magazines les plus lus par les femmes. Très peu, mais ça vient petit à petit.
    allez, faut pas tout jeter en bloc, y'a du bon aussi dans les magazines . Biz ;)

    RépondreSupprimer
  4. Ce n'est pas un coup de gueule. SI j'ai écris cette article, c'est pour vous présenter mon point de vue. C'est un tout. Je m'attaque aux magazines féminins mais je pourrais également m'attaquer à la télévision. Je ne cautionne pas le fait de donner de l'espoir à certaine, mentir à d'autre et pousser à la consommation. Comme indiquer ci dessus, c'est un tout, c'est mon état d'esprit? Pas un coup de gueule.

    RépondreSupprimer
  5. Si je te suis bien, donc... En postant des revues dans ton blog sur des produits que tu as trouvé efficaces et à bon prix et que tu aimes etc etc... tu ne pousses pas tes lectrices à la consommation ? Et tu ne leur donnes pas de l'espoir ? Parce qu'un blog, c'est un peu un magazine féminin, mais avec une seule "journaliste", moins de sources, moins de moyens, et moins de lecteurs. Et qu'un truc qui marche sur toi, ça peut ne pas marcher aussi bien chez quelqu'un d'autre.Du coup, c'est un peu contradictoire comme "état d'esprit". Quant au mensonge, je pense que les journalistes qui parlent de régime ou de beauté etc etc pensent sincèrement que ce qu'elles conseillent est de la qualité. Et personne ne promet jamais à une personne obèse qu'elle va perdre la moitié de son poids en une semaine. Sans vouloir être bornée... Ceci me semble vraiment être un coup de gueule. Ce n'est pas forcément péjoratif, en soi. Le problème, c'est que ce soit un coup de gueule trop agressif.

    RépondreSupprimer